5 phrases que vous ne devriez pas dire à vos enfants

La plupart des parents utilisent cinq expressions courantes et il y a des raisons pour lesquelles elles devraient être évitées.

Essayez d'être le parent aimable que vous avez toujours voulu et que vous aimeriez que vos enfants soient.

Il est naturel de faire des erreurs, mais ne répétez pas les mêmes erreurs encore et encore.

Relation entre parents et enfants

1. "Vous me rendez fou"

Cela peut être vrai, mais il y a beaucoup de choses véridiques qui ne devraient pas être dites aux enfants. Lorsque vous prétendez qu'un enfant vous rend fou ou vous met en colère, cela lui apprend qu'il est responsable du comportement des autres.

Les enfants trouvent un moyen de se blâmer pour tout, et nous n'avons pas besoin de les y aider. Au lieu de cela, donnez un exemple de régulation émotionnelle. Par exemple, "Il m'est très difficile d'être patient maintenant, j'ai besoin de temps pour me calmer." Et puis faites-le, faites une pause.

2. "Parce que je l'ai dit."

Une telle déclaration exige une obéissance aveugle à l'autorité. Cela décourage le désir de résoudre un problème, de penser librement et même de comprendre les règles. Nous devons stimuler la curiosité des enfants, pas les en priver.

Montrez à votre enfant qu'il mérite une explication pour le comportement qu'on attend de lui. Encouragez la curiosité et la pensée critique. Ils n'ont pas à être d'accord avec vos explications, mais ils ont le droit de les connaître si nous nous attendons à ce qu'ils respectent les règles.

3. "Arrêtez de pleurer maintenant!"

Jamais auparavant cette phrase n'avait aidé à résoudre le problème. Cela ne fait qu'ajouter au sentiment de peur, de panique et de manque de contrôle dans une situation difficile.

Avez-vous déjà entendu des adultes: «J'étais très bouleversé, mais mon mari a crié d'arrêter de pleurer et je me sentais beaucoup mieux»?

Pleurer n'est pas un mauvais comportement. De plus, pleurer est l'un des moyens les plus sains pour les bébés d'exprimer des émotions négatives.

4. "Telle est la vie!"

Nous utilisons souvent cette phrase lorsque nous n'avons rien à offrir. Nous savons que la situation est mauvaise ou injuste, et nous savons que notre enfant en souffre. On se rend souvent compte que rien ne peut être fait.

Cette phrase est une excuse, mais elle n'aide pas l'enfant à faire face à la frustration. De plus, elle lui apprend à accepter les pires aspects de la vie, même s'ils lui sont inacceptables.

Si possible, essayez de trouver un moyen de résoudre le problème. Apprenez à votre enfant qu'il a la force de faire face, plutôt que de récompenser l'impuissance.

5. «Vous réagissez de façon excessive. Ne soyez pas si sensible »

Cela indique à l'enfant que ses sentiments ne sont pas importants. Cela le prive également du désir de faire preuve d'empathie avec les autres lorsqu'ils sont bouleversés. Lorsque nous disons à un enfant qu'il est mal d'être émotif, nous lui apprenons que les émotions sont un signe de faiblesse.

Ainsi, nous dévalorisons la manifestation des émotions et leur apprenons à les supprimer. Cela dit aussi à l'enfant que c'est de sa faute s'il est bouleversé.

Au lieu de cela, il vaut mieux apprendre à votre enfant à respecter les émotions des autres, à comprendre ses propres émotions et à les gérer de manière responsable.