Je ne vois rien, je n'entends rien, je ne le dirai à personne

Cette expression nous est venue de l'Orient, ou plutôt du bouddhisme. Il est associé à trois singes sages, dont l'un ferme les yeux (je ne vois rien), les autres oreilles (je n'entends rien) et une autre bouche "Je ne le dirai à personne".

La signification de cette phrase est que pour vous protéger du mal, vous devez y renoncer - «Si je ne vois pas le mal, n'entends pas parler du mal et ne dis rien à son sujet, alors j'en suis protégé. Parfois, un quatrième singe est ajouté - Sezaru, symbolisant le principe de «ne pas commettre le mal». Elle peut être représentée couvrant son ventre ou son entrejambe.

Le choix des singes comme symbole est associé au jeu de mots en japonais. La phrase «je ne vois rien, je n'entends rien, je ne dis rien» sonne comme «mizaru, kikazaru, ivazaru», la terminaison «dzaru» est en accord avec le mot japonais «singe».

A l'ouest, les "Trois Singes" sont devenus populaires depuis le 17ème siècle grâce à la sculpture au-dessus des portes du célèbre sanctuaire shinto de Toshogu dans la ville japonaise de Nikko.

Une phrase similaire se trouve dans le livre de Confucius "Lun Yu" (Chine): "Ne regardez pas ce qui ne va pas; N'écoutez pas ce qui ne va pas; Ne dites pas ce qui ne va pas; Ne fais pas ce qui ne va pas. "