Qui a inventé l'agrafeuse

La première agrafeuse connue était faite à la main. Fabriqué au 18ème siècle en France pour le roi Louis XV. Chaque attelle était marquée d'un insigne royal. L'utilisation croissante du papier au 19ème siècle a créé une demande pour un dispositif efficace pour joindre des feuilles de papier.

En 1866, George McGill a reçu un brevet pour une agrafeuse en laiton qui était le précurseur de l'agrafe moderne. En 1867, il a reçu un brevet pour une presse, qui permet de fixer des feuilles de papier avec les dispositifs susmentionnés. Selon d'autres sources, la première agrafeuse était la presse d'agrafes à un seul coup de McGill, qui était chargée avec une seule agrafe, perçant le papier en deux points. Cette invention a été brevetée en 1866 et 1879.

En fait, le mot «agrafeuse» est entré en circulation en 1909. Jusque-là, les mécanismes d'agrafage étaient appelés liant (attache) ou "Hotchkiss" (d'après le nom de l'entreprise américaine qui les produisait). Agrafeuse

C'était jusqu'en 1914, lorsque l'agrafeuse est apparue dans les bureaux américains. Cependant, les entreprises pensaient qu'une seule agrafeuse suffisait pour un bureau de 500 personnes! Les premières agrafeuses étaient assez difficiles à utiliser pour les employés car elles avaient des agrafes en vrac ou emballées dans du papier.

Heureusement, en 1923, la Boston Wire Stitcher Co. a publié un modèle plus facile à utiliser. Pendant ce temps, les fabricants ont également développé une autre innovation: des agrafes collées dans une bande pour une utilisation plus facile.

À la fin des années 1930, Swingline a révolutionné le collage en développant un produit d'ouverture de rabat supérieur.

Les agrafeuses électriques sont sorties vingt ans plus tard. Alors que les agrafeuses électriques répondaient au besoin d'une productivité et d'une précision accrues, le principe de base de ces premières agrafeuses est resté le même.

Source: otvety.google.ru